Prévenir les comportements sexuels problématiques entre enfants dans le milieu sportif, est-ce possible ?

Un président de club de foot a contacté Eve Montalti, psychologue au CRIAVS-LR au CHU de Montpellier, pour signaler que des garçons de 8-10 ans ont montré leurs parties intimes dans un vestiaire, rendant certains mal à l'aise. Mathieu Lacambre, psychiatre, Responsable de la Filière de Psychiatrie Légale et de la BOAT® au CHU de Montpellier, lui fait part de ses recommandations...

Retranscription textuelle : 

Eve MONTALTI, psychologue au CRIAVS-LR, CHU de Montpellier : 

“Je viens d’avoir un appel d’un président de club de foot. Ils sont bien embêtés, parce qu’ils s’occupent de petits âgés de 8-10 ans, qui étaient dans un vestiaire et 1 ou 2 ont montré leur zizi aux autres. Du coup, certains étaient mal à l’aise et ils ne savent plus trop quoi faire. De plus, ils se revoient samedi et partent en plus en déplacement ! Il est (le président du club de foot) bien embêté. ”

Mathieu LACAMBRE, psychiatre responsable de la filière de Psychiatrie Légale et de la BOAT® :

“On peut mettre en place des interventions de prévention de manière efficace. Quel âge ont-ils ? ”

Eve MONTALTI :

“Ils ont 8-10 ans.”

Mathieu LACAMBRE : 

“A l’âge de 8-10 ans, on est plutôt sur de l’exhibition, ou sur quelque chose d’autre ?”

Eve MONTALTI : 

 “On dirait bien en effet au moins pour l’un d’entre eux. Pour le second, je ne sais pas.”

Mathieu LACAMBRE : 

"Le plus simple, pour les 8-10 ans, pour travailler autour des notions d’intimité et de pudeur, c’est la fiche numéro 53 « rouge tomate ». Elle est très bien pour des enfants de 8-10 ans. Pour compléter cette intervention de prévention, il faudrait compléter, avec la fiche n°50 sur la thématique « respect et différence : phénomène de groupe », nommé « du défi au délit ». Il est donc assez simple de mettre en place ces interventions de prévention. 

Pour cela, il va falloir former les intervenants, les éducateurs sportifs, à l’utilisation de la BOAT® (Boîte A ouTils de prévention des violences à caractère sexuel et/ou sexiste), afin qu’ils puissent prendre un petit temps d’animation avec ces jeunes et ensuite mettre en place ces interventions de prévention."